Agenda |

 

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée d’étude organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn)& Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS)

Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »

organisée par

Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS)

Vendredi 29 juin 2018,

Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris

(salle 11 pour les pauses café et déjeuner)

 

Depuis plus d’une dizaine d’années, les travaux sur les processus de racialisation se sont progressivement développés dans les sciences sociales françaises. Or si ces travaux éclairent indirectement le point de vue majoritaire, ils thématisent peu ou de manière limitée la blanchité. Cette journée d’étude vise donc à encourager une réflexion qui prenne pour point d’entrée la question de ce que nous appellerons la condition blanche dans le contexte français. Nous partirons de l’idée développée par les Whiteness Studies que la blanchité est un statut social qui se manifeste par trois modalités principales. D’abord, se penser comme blanc a pour postulat de départ que l’on n’est pas racialisable tout en considérant que les membres d’autres groupes le sont. Cela amène alors parfois à se croire autorisé.e à assigner racialement les membres de ces autres groupes c’est-à-dire à les placer en position subalterne en fondant le geste de hiérarchisation sur l’idée d’une altérité censée être radicale. En contrepoint, se définir comme blanc, c’est aussi considérer que l’on entretient un point de vue neutre et non racialisé sur le monde contrairement aux « autres » qui, eux, seraient irrémédiablement arrimés à une perspective déterminée par leur race.

 

8h30: Accueil des participant.e.s

9h00 : Introduction par Mathilde Cohen

Session 1 : 9h30-12h : Penser la condition blanche dans le contexte français

Discutant : Pap Ndiaye (Sciences Po)

 

♦ Sarah Fila-Bakabadio (Université de Cergy-Pontoise)

Corps et blanchité au prisme de la blackness

♦ Mathias Möschel (Central European University)

Une analyse comparée socio-juridique du racisme anti-blancs - Allemagne et France

♦ Maxime Cervulle (Université de Paris 8, CEMTI-ACMÉ)

La « diversité » comme régime de représentation. 

Penser les conditions d’une critique de la blanchité dans l’audiovisuel et le spectacle vivant

♦ Julien Talpin (CNRS/CERAPS/Université de Lille)

Recueillir l’expérience des discriminations raciales quand on est blanc. Retour sur un dispositif d’enquête par entretiens

 

12h- 13h pause déjeuner

 

Session 2 : 13h-14h30 : La blanchité au miroir des Outre-Mer, héritages plantocratiques et configurations post-coloniales

Discutant : Malcom Ferdinand (KITLV/Royal Netherlands Institute of Southeast Asian and Caribbean Studies)

 

♦ Audrey Célestine (Université Lille 3/CERAPS),

« Man sé an boug Nor-karayib! »(Moi, je suis un gars du Nord-Caraïbe). Mettre la blanchité à distance en contexte martiniquais

♦ Clémence Léobal (EHESS)

La blancheur bakaa, une définition politique de la race ? Analyse réflexive des catégories désignant la majorité dans l’Ouest guyanais

 

Session 3 : 14h30-16h : La blanchité révélée, islam et condition blanche

Discutant : Patrick Simon (INED)

 

♦ Juliette Galonnier (INED)

Devenir musulman et devenir blanc. La conversion à l’islam comme découverte de la blanchité en France et aux Etats-Unis

♦ Hanane Karimi (Université de Strasbourg/Laboratoire Dynamiques Européennes)

Analyse de critères implicites de la blanchité dans la désignation de l’arabo-musulman.e

 

16h-16h30 : pause café

Session 4 : 16h30 -18h : Les constructions d’une féminité blanche

Discutante: Mélanie Gourarier (CNRS/LEGS)

 

♦ Éléonore Lépinard (Université de Lausanne)

Les contours de la blanchité féministe: race, religion et subjectivation politique des féministes blanches en France et au Québec

♦ Jennifer Boittin (Penn State College of the Liberal Arts)

« Européenne ou blanche? Circulation, genre et race pendant l’Entre-Deux-Guerres »

 

18h-18h30 : Conclusion par Sarah Mazouz

 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 juin 2018 - 08:30 Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS) Vendredi 29 juin 2018,Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris(salle 11 pour les pauses (...)(...)

Lire la suite

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team. Organisateurs :Johanne (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Institut Marcel Mauss

IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
imm@ehess.fr