CECI n'est pas EXECUTE IMM : Sermizelles 2016

Sermizelles 2016

La modernisation des sociétés
Rencontres IMM de Sermizelles / 13-15 octobre 2016

Sociétés différenciées, industrielles, capitalistes, individualistes, pluralistes: les sciences sociales ont proposé diverses manières de caractériser ce qui fait la spécificité des sociétés modernes. Ces caractérisations convergent vers la mise en rapport entre, d'une part, un certain type d'organisation sociale et économique et, d'autre part, des formes de normativité particulières, repérables aussi bien sur le plan du droit, en ses différentes spécialisations, que sur celui des morales concrètes, telles qu'elles s'observent au sein de la famille, de la profession ou du débat public. C'est à l'étude de ces formes de la normativité moderne que l'Institut Marcel Mauss, depuis sa création, revendique de se consacrer. Ces Rencontres 2016 de Sermizelles entendent mettre en valeur cette orientation commune de nos centres de recherche, en posant la question, à laquelle seules des enquêtes empiriques sont en mesure d'apporter une réponse, de savoir comment, et dans quelle mesure exactement, la normativité des modernes s'impose effectivement à eux. En somme, c'est à la résistance que les sociétés modernes opposent à leur propre projet normatif, que nous proposons de nous intéresser. Concrètement: comment des sociétés, dont le droit et la morale commune revendiquent le caractère sacré des idéaux d'égalité et de liberté, en viennent-elles à limiter en pratique la portée et les conséquences de ces idéaux – une question qu'il s'agira, bien sûr, de traiter à travers des cas concrets ? Et comment de telles sociétés, qui ont développé une certaine morale de l'interlocution et de la tolérance, et qui ont affirmé hautement l'universalité des droits subjectifs, en viennent-elles à enfreindre cette morale et à renoncer à cette universalité?

Jeudi 13 octobre

♦ 9h15-9h30. Cyril Lemieux & Paolo Napoli. Les enjeux de ces Rencontres.

♦ 9h30-12h30. 1. La modernité comme mode de pensée

Guillaume Dutournier. Transmettre ce qui va de soi. Le « mouvement pour la lecture des Classiques » et la modernité éducative chinoise.

Aleksandra Kobiljski. L'argent, le cuivre et la grammaire de la modernité japonaise.

Charles Ogoubiyi. La modernité solidariste comme fondation du droit et de la politique par les sciences sociales.

♦ 15h-18h. 2. Droits individuels et communauté

Gildas Salmon. Donner une constitution à l’Inde : droit colonial, savoirs orientalistes et modernité politique dans l’empire britannique à la fin du 18e siècle.

Veronica Pecile. Les biens communs siciliens : rébellion pré-moderne ou thérapie démocratique ?

Deborah Puccio-Den. Cosa nostra: quand l’archaïsme permet de repenser la modernité.

Vendredi 14 octobre

♦ 9h30-12h30. 3. Critique publique et pluralité normative

Alexandre Lutsenko. Une modernisation empêchée ? La Russie contemporaine face à la possibilité d'interviews critiques à la télévision.

Mehdi Arfaoui. Europe Créative ou la « modernisation » des organisations culturelles.

Albert Ogien. Les deux régimes du changement social. Modernisation des sociétés et modernisation de l'Etat.

♦ 15h-18h. 4. Modernité et réflexivité

Yannick Barthe. La résistance à la victimisation

Fanny Charrasse. Modernité simple et modernité réflexive : l'exemple de deux pratiques magico-traditionnelles.

Cyril Lemieux. Deux modernités : le productivisme agricole et ses critiques

Samedi 15 octobre

♦ 9h30-12h30. 5. Des modernités plurielles ?

Pablo Blitstein. Le « jindai » en controverse. Rapport au temps et définitions de la modernité dans la Chine de la fin du XIXe siècle.

Alexandre Rios Bordes. Du gouvernement « moderne » de la guerre. Résistance(s)s à la norme politique d’une société en paix (Etats-Unis, 1919-1920 ; 1946-1947)

Anna Colin-Lebedev. Faire une place au droit. Réflexion sur l’action protestataire en Russie postsoviétique.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team11-12 JUIN 2018École des (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Monothéisme et politeia

Colloque - Vendredi 16 mars 2018 - 09:30Monothéisme et politeiaLe Dieu-Un, l’ordre politique, la vie collective 16-17 mars 2018Organisation : Fethi Benslama – Julia Christ – Anoush GanjipourInstitut Humanités, Sciences et Sociétés [Université Paris Diderot] - Laboratoire interdisciplinaire d’étu (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Institut Marcel Mauss

IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
imm@ehess.fr